Transporteurs Écriture et tampon

Nos produits

Newsletter

tampon smiley vraiment pas content

SMILEY 15x15 mm

Plus de détails


4,08 € HT

4,90 €

Dès l'invention de la première émoticône typographique « :-) », un nom anglais lui est donné : smiley, à l'image du célèbre smiley – le visage souriant dans un cercle jaune. Son homologue « :-( », le frowney, naît quelques instants plus tard. Ils sont d'abord conçus uniquement pour accompagner l'en-tête des sujets afin de distinguer les sujets sérieux des sujets humoristiques, mais leur potentiel dépasse rapidement les intentions du créateur et on les retrouve presque instantanément à l'intérieur des textes pour dénoter une émotion. Faute d'un vocabulaire adéquat pour la nouvelle tendance, l'étiquette « smiley » est attribuée aux multiples variations qui voient le jour rapidement. Les francophones reprennent rapidement le terme smiley. Ce n'est que plus tard, en 1990, qu'est proposé le terme « emoticon » en anglais (mot valise entre émotion + icône) pour décrire convenablement le phénomène, puis en 1996 sa traduction littérale « émoticône » en français. La confusion des termes demeure énorme entre l'usage répandu de smiley et du néologisme émoticône et ce dans une grande proportion de langues de par le monde. À noter cependant que le terme « émoticône » s'affranchit des références au visage ou au sourire et permet ainsi d'exprimer une émotion avec d'autres représentations.

L'usage des émoticônes est très variable d'un milieu à l'autre et en fonction du type de discours. Véhiculer une portion significative d'un message par l'expression d'une émotion est propice aux erreurs d'interprétation. L'impact de celles-ci est, par contre, amoindri d'autant que la réaction du destinataire est rapide et qu'une éventuelle précision peut être apportée rapidement. C'est le principal facteur qui explique le nombre élevé d'émoticônes dans les dialogues en ligne et forums et leur quasi-absence dans les communications qui s'approchent d'un monologue.

L'usage est aussi largement tributaire du « vocabulaire » des différents participants. Celui-ci ira d'un timide sourire occasionnel pour certains à un éventail d'émoticônes régulières pour les habitués. L'utilisateur averti doit donc s'assurer qu'il est bien compris. Cette vérification se fait généralement de façon tacite par une utilisation progressive. Il n'est pas exclu que leur utilisation puisse parfois devenir inconsciente.

L'usage des émoticônes est très utilisé pour signaler un ton ironique lors d'une remarque, afin que le destinataire ne croie pas à une réelle attaque verbale. L'émoticône remplace alors les expressions du visage et variations de la voix impossibles à retransmettre à l'écrit.

L'utilisation des tampons smileys et tampons emoticônes par les enseignants sera donc pratiqué à la lumière du professionalisme qui les caractérise

  • diametre 15 mm

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.